Synthèse personnelle de Flavien Linot

Introduction    Le saviez-vous?     Jérôme Lambourde    Romain Varinas     Flavien Linot    Remerciements


TPE : 2010-2011
Lycée du Jardin D’essai - 1ère S3
Thème : Avancées Scientifiques et réalisations techniques
Sujet : La valorisation des déchets 
Problématique : La valorisation des déchets est-elle une alternative au pétrole ?

Bonjour, je m'appelle Flavien Linot et je suis en 1ère S3 au Lycée J'ardin d'essai.

Mon groupe TPE est composé de Romain Varinas, Jérôme Lambourde et moi même. Ce petit groupe d'amis n'est pas né du jour au lendemain car nous nous connaissons depuis la seconde, où nous avons tissé une amitié solide. Depuis l'an dernier lorsque notre professeur d'histoire nous avait parlé des TPE. Nous projetions déjà le souhait de mettre nos efforts en commun.

Notre thème traite des avancées scientifiques et des réalisations techniques. Nous avons choisi comme sujet la valorisation des déchets, et nous nous sommes demandés si elle pouvait être une alternative au pétrole. Nous avons choisi ce thème car parmi tout ce qui nous était proposé, il nous paraissait le plus intéressant. De plus il est beaucoup plus en rapport avec notre filière.

Notre sujet à été difficile à choisir car Romain Varinas voulait traiter des plantes médicinales, Jérôme Lambourde d’un projet tout aussi éloigné, et moi je restais indécis. Le soir même j'en ai parlé à mes parents. Ma mère qui est dans l'architecture ma soufflé l'idée d'énergie en rapport avec la maison (solaire, éolienne ….) et ce fut une idée qui me plaisait. Puis elle m'a parlé de la décharge qui est un problème d'actualité et qui me passionne. Ce n'est que plus tard que la liaison entre l'énergie et les déchets m’est venue en discutant avec mes proches, mes amis et des personnes ayant déjà fait des TPE. Cette idée plut à Jérôme Lambourde mais Romain Varinas était encore septique. De là 2 problématiques se sont imposées à nous : la biomasse est-elle une alternative au pétrole ? Ou la valorisation des déchets est-elle une alternative au pétrole ? Nous avons finalement choisi la seconde qui semblait meilleure à la majorité. I

l faut avouer que cela n'a pas été facile d'être livré à nous-même, malgré la constante présence des professeurs qui ont sus nous guider. Cela partait un peu dans tous les sens ne sachant où chercher l’information. Nous nous sommes perdus dans notre sujet puis retrouvés à plusieurs reprises.

Pendant cette période, j'ai assisté à une conférence sur l'énergie à Pointe à Pitre le samedi 25 septembre, réunion à laquelle je prenais des notes pour le groupe car mes amis habitent trop loin pour venir. Bien que cette réunion ne nous ait pas trop servis car nous avons changé d'idée après, elle m'a beaucoup intéressée.

Mes parents m’ont aidé dans la recherche de documents car ils ont pris des contacts pour moi à la D.I.R.E.N., à Basse Terre et aussi pour prendre rendez-vous à la décharge de Raizet. La encore le seul jour pour être reçu tombait un samedi. Accompagné de ma mère car mes amis habitent trop loin, j'ai pris de nombreuses notes et fait le plein de documents et d'informations.

Pour une meilleure progression nous avons décidé de partager le travail de manière à progresser plus rapidement. Chaque personne est responsable de la partie qu’elle présentera. Cependant, le travail des autres ne doit pas nous être inconnu. C’est pour cela que les jours de rencontre, nous faisions un bilan mutuel sur notre avancement. Sur ce, Romain Varinas décida de prendre la partie de l’incinération, Jérôme Lambourde le recyclage du plastique et moi le biogaz.

Durant le mois de décembre, nous avons décidé de nous rencontrer au moins une fois (chose faite). Ensuite nous devions visiter la décharge de St Rose mais nous n'avions aucun jour de libre en commun. Je voulais que mes collègues puissent la visiter avec moi pour être un peu plus renseignés sur ma partie mais ce ne fut point possible. Après 4 heures de visite, je fus étonné et rempli d'idées et d'informations. Par la suite je me suis rendu au Siège de la société qui gère le CSDND pour des compléments d'informations. Après j'ai transmis mes données collectées à mes amis.

Romain Varinas fut le premier à proposer l'idée du site fin novembre que j'ai vivement désapprouvé la première fois. Ensuite, je lui ai proposé de mettre son projet en pratique et que nous verrions plus tard car il était vivement soutenu par Jérôme Lambourde. Peu à peu son idée m’a convaincue et j'ai accepté. J'ai mis un week-end après le nouvel an pour comprendre l'administration du site et je l'ai relooké car il ne me paraissait pas beau esthétiquement. Bingo cela leur a tous plus !!! J'ai voulu faire un site le plus proche possible de la réalité en le mettant en classification internationale avec une possibilité de traduction via un module de Google. Ensuite, tous les plus grands sites ont une page facebook ; j'ai créé la notre ! De même j'ai invité mes amis à rejoindre notre page. De manière générale je me suis investi à fond pour un projet que j'ai osée refuser la première fois, quel ironie du sort !!! J'ai créé et entré toutes les parties de notre TPE sur internet, avec un nom un peu accrocheur. J'ai nourri le site en images et vidéos. Et enfin, je proposé l'idée d’une partie consacrée aux remerciements pour ceux qui nous ont aidés.

Afin de soutenir nos idées nous avons puisé dans nos connaissances personnelles pour commencer les investigations. De nombreuses recherches ont été faites avec le moteur de recherche Google. Beaucoup de sites ont ainsi été visités et nous ont inspirés tant en idées qu’en présentation du site. Les documents trouvés dans la bibliothèque du Lamentin et dans le CDI du lycée, nous ont aussi servis de support. Nous avons également recueilli des informations sur le terrain et dans des services de l’état ou des sociétés comme la DIREN, Suez …

Je dois avouer que ce travail fut plus difficile que je ne le pensais, mais pas au point d'être insurmontable. Il est pénible de se sentir un peu abandonné mais l’on s'y habitue. Enfin je comprends ceux qui exercent une profession libérale car il est plus dur de chercher ce qui serait possible d’entreprendre et de l’exécuter par soit même, que de réaliser quelque chose que l'on nous a donné à faire comme des exercices en cours. Il est difficile de construire à partir de rien, un peu comme ma mère architecte le fait. Merci à ce TPE de m'avoir aidé à me canaliser, car j'en aurai besoin pour l'avenir.

 

Flavien Linot

Travaux Pratiques Encadrés thème national : Avancées scientifiques et progrès techniques

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×