Comment ça marche ?

Le four

Un hall de réception et une fosse permettant d’homogénéiser les produits et d’alimenter, éventuellement en continu l’installation (si les quantités à traiter sont importantes) . Dans ce dernier cas, les fours fonctionnent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 tandis que la collecte ne s’effectue que 6 demi-journées par semaine) ; la reprise se fait au moyen d’un grappin. 

Le four en continu, si la nature des déchets le permet, utilise le seul pouvoir calorifique (PCI) des déchets pour fonctionner; un brûleur à mazout, ou la plupart du temps au gaz de ville, permet le démarrage et occasionnellement un apport calorifique complémentaire lors de l’allumage et la réduction des imbrûlés ou la formation de composés toxiques (furanes, PCB, goudrons ou diverses formes de dioxines) si la température tombe au-dessous de 850 °C. Il existe des incinérateurs à lit fluidisé, à four rotatif et de nombreuses variantes permettant l’incinération des déchets industriels ou spéciaux (DASRIA, farines animales, etc.).

  • Une chaudière peut récupérer la chaleur et la valoriser, éventuellement sous forme d’énergie électrique et de chauffage (cogénération). Les incinérateurs ayant dans le passé été sources de pollution importantes, ils ont été nommés centre de valorisation thermique puis usine de valorisation énergétique au lieu d’usine d'incinération.

L'incinérateur est constitué de plusieurs éléments :

  • d'une chambre de combustion (avec ou sans lit catalytique) où a lieu d'oxydation,
  • d'un brûleur alimenté par le gaz d'appoint nécessaire au maintien de la température d'oxydation,
  • d'un système d'échange thermique permettant d'utiliser l'énergie produite lors de l'oxydation des COV pour réchauffer l'effluent à traiter.

On distingue deux familles d'incinérateurs, qu'ils soient thermiques ou catalytiques, qui se différencient par le mode de récupération de l'énergie : les incinérateurs récupératifs et les incinérateurs régénératifs.

L'incinération thermique à système récupératif:

Incinérateur thermique à système récupératif 

 

L'incinérateur catalytique à système régénératif:

 

Incinérateur Catalytique à système régénératif

Tout est résumé plus bas d'un point vue un peu négatif, cependant grâce à l'action de certaines associations écologiques tel que Greenpeace, les centrales d'aujourd'hui on été améliorées et rejettent moins de fumées nocives pour l'homme grâce à de nouveaux procédés de filtration:

Voyage au cœur de l'incinération:

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ANIMATION CONÇUE PAR GREENPEACE

 

 

Romain Varinas

INCINÉRATION:

 Introduction   Comment ça marche?   Aventages et inconvénients    L'incinération en Guadeloupe?   En bref !!!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site