Avantages et inconvénients

Elle comporte des avantages :

La valorisation énergétique des déchets, par incinération avec récupération d'énergie, entraîne une économie significative de combustibles fossiles (gaz, fioul, charbon…)
Elle permet, par la vente de l'énergie, de diminuer d'au moins 20 % le prix de traitement des déchets urbains. Elle réduit de 90 % le volume et de 70 % la masse des déchets. 

Elle détruit les microbes, les virus, les germes infectieux propagateurs d'épidémies (combustion à 850°).
Environ 4/5 des résidus solides sont utilisés sous la forme de sous-couches routières, et l'essentiel des ferrailles et autres métaux issus de déchets est récupéré et recyclé.

Mais l’incinération reste polluante et nocive pour la santé:

Les Polluants Organiques Persistants (POP), dont le représentant le plus connu est la famille des dioxines/furanes  (apparaissent a environ 800°), sont des molécules complexes qui sont définies à partir de 4 propriétés :
  • Toxicité : elles présentent un ou plusieurs impacts prouvés sur la santé humaine.
  • Persistance dans l'environnement : ce sont des molécules résistantes aux dégradations biologiques naturelles. Elles persistent dans les milieux environnementaux en raison de leur grande stabilité thermique et chimique.
  • Bio-accumulation : ce sont des molécules qui s'accumulent dans les tissus vivants et dont les concentrations augmentent le long de la chaîne alimentaire.
  • Transport longue distance : leurs propriétés de persistance et de bio accumulation permettent à ces molécules de se déplacer sur de très longues distances et de se déposer loin des lieux d'émission.

 Les émanations de gaz toxiques :

  • Dioxine
  • Oxydes d'azote
  • Oxydes de soufre
  • Métaux lourds ...

L'incinération produit des centaines de substances toxiques qui s'échappent dans l'atmosphère".

Autrefois les installations comportaient généralement des filtres électrostatiques piégeant les particules sensibles à l’électricité statique (métaux lourds mais pas le plomb ou le mercure qui sont sublimés à relativement basse température). Aujourd'hui des filtres à manches sont plus souvent utilisés.

En voie humide, la fumée fait ensuite l'objet d'un lavage à l'aide de lait de chaux afin de la désacidifier dans ce dernier cas, une installation de traitement des effluents liquides est alors nécessaire. Un panache important de fumées sort de la cheminée sous forme d'un "nuage" blanc. Ce panache blanc est principalement composé de vapeur d'eau, car la plupart des incinérateurs sont équipés d'un lit catalytique.

Un nouveau processus permet dorénavant de mieux piéger les polluants dans la fumée:

Pour cela, il convient d'injecter des réactifs dans la fumée (chaux spongiacale ou bicarbonate de sodium pour les acides, ou charbon actifs pour les dioxines et furanes) en amont du filtre à manches. Le filtre à manche récupère alors les réactifs en proportion surstœchiométrique et les sels de réaction. Cette technologie permet de ne pas utiliser d'eau, de ne pas produire d'effluents liquides, et de supprimer le panache en sortie de cheminée. Il s'agit de la voie sèche, la plus utilisée en France suite à la mise aux normes 2005.

  • Les résidus solides (mâchefers) sont déféraillés, stockés et, si leur qualité le permet (présence de métaux lourds respectant certaines normes), broyés pour être réutilisés par les travaux publics éventuellement après une phase de maturation. Dans le cas contraire, ils sont mis en décharge.

Les usines modernes tendent à avoir des installations annexes de traitement des sous-produits d’incinération:

Les sous-produits de filtrage et lavage des fumées (refioms) sont des déchets ultimes qui doivent être rendus inertes (vitrification ou enrobage le plus souvent) et stockés dans des décharges dites « de classe I ».

La législation est renforcée sur le contrôle et la dépollution partielle des fumées émises par les usines d’incinération. Malgré cela, les émanations restent polluantes, notamment par la dioxine. Même si leur quantité est réduite, les polluants rejetés peuvent avoir des conséquences sur la santé des êtres humains, notamment cancérigènes.

 

Romain Varinas


INCINÉRATION:

 Introduction   Comment ça marche?   Aventages et inconvénients    L'incinération en Guadeloupe?   En bref !!!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site