En bref !!!

  Pour conclure, la mise en décharge est une alternative pratique, de proximité, à moindre prix et avec peu d'impacte écologique. On peut dire que l'empreinte carbone de ce type de structure est faible car en effet la plus grande partie des gazs produits par les déchets sont revalorisés en énergie seules les émanations de la période de remplissage des alvéoles ne peuvent être valorisées. De même les couches de protections des sols sont faites en matières recyclées donc là encore on a une faible équivalence carbone.  Seul l'acheminement des déchets peut nuire à une si bonne note CO2e, mais la encore le tajet est court donc la consommation d'hydrocarbure est faible. Cette technologie est applicable à d'autre sources de déchets comme pour les stations d'épuration ... Ce qui permet d'augmenter le volume de gaz produit. 

Le biogaz est un gaz propre, contrairement aux énergies fossiles (pétrole, méthane dit fossile...) et donc sa combustion ne favorise pas l'effet de serre. Si on ne produit pas beaucoup de tonnes de CO2  lors de la production de ce gaz et que son utilisation est moins polluante que le pétrole alors en, utilisant le biogaz on réduit le taux de pollution. De surcroît, on donne une utilité aux déchets qui seront toujours présents et plus nombreux et qui produiront toujours des émanations lors de leur fermentation; la maîtrise de la dégradation des déchets est un pas de plus pour un monde plus propre bien que les décharges sauvages existent encore et sont trop nombreuses dans le monde.

La France et les pays de l'union européenne peuvent se dire grands défenseurs de la nature, car de nombreuses subventions sont données pour ce type de structures, et leur nombre augmente. 

 

 Flavien Linot


 

DÉCHETS / BIOGAZ / CSDU:

 Introduction   Fonctionnement d'un CSD   Le méthaniseur   En bref !!!   Un méthaniseur chez soi   Un biogaz optimum

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site